Un exemple d’OPA en zone Office du Niger : la Fédération des Centres Faranfasi so


L’affirmation de l’engagement des producteurs de la zone Office du Niger.

Les centres Faranfasi so, c’est-à-dire "la maison qui éclaire", ont vu le jour en 1995 dans le cadre du projet Centres de Prestations de Services financé par l’Agence Française de Développement, dans un contexte de crise marqué par :
- l’achèvement du désengagement de l’Office du Niger désormais recentré sur la gestion de l’eau et des terres, et le conseil rural, suite au transfert des fonctions de battage, de commercialisation et de gestion de crédit aux organisations de producteurs et au secteur privé,
- l’endettement exorbitant des organisations paysannes à hauteur d’environ 3 milliards d’impayés, avec son corollaire d’arrêt de crédit pour 80% d’entre elles qui connaissaient par ailleurs de graves dysfonctionnements.

Ainsi, un centre naquit au niveau de chaque zone de l’Office du Niger. Les cinq centres se regroupèrent en 2001 au sein d’une fédération pour assurer la relève du projet arrivé à terme.

Depuis 2004, cette fédération est un partenaire privilégié de la Chambre Régionale d’Agriculture de Ségou, d’abord dans le cadre du PASAOP, puis du Programme d’Appui au Développement Economique de la zone Office du Niger (PADON). Aujourd’hui, Faranfasi so est un acteur incontournable dans le développement de la zone Office du Niger. Elle dispose d’une expertise avérée dans le domaine de l’appui en comptabilité/gestion, de l’appui juridique, de l’appui aux groupements féminins, du Conseil aux Exploitations Familiales (CEF), et de l’alphabétisation en langue nationale bamanan.

Depuis 2006 que dure le partenariat avec la CRA dans le cadre du PADON, Faranfasi so a enregistré des avancées certaines dans ses domaines de compétence. Entre autres, on peut retenir :
- l’évolution positive du nombre d’adhérents qui est passé de 103 en 2006 à 306 aujourd’hui, dont 155 groupements de producteurs/associations villageoises/tons villageois et 151 groupements féminins. A ceux-ci s’ajoutent 346 exploitations familiales inscrites en Conseil à l’Exploitation Familiale. Il convient de souligner que Faranfasi so ne couvre pas encore Ké-Macina et Bewani.
- l’assainissement des dettes antérieures des OPA : au cours de ces cinq dernières années, les OPA membres de Faranfasi so ont remboursé 167 millions sur les arriérés dûs aux institutions de financement.
- l’accès au crédit : de 2005/2006 à 2008/2009, les OPA membres de Faranfasi so ont mobilisé au total 3,24 milliards de FCFA, pour un taux de remboursement dépassant 96%. Elles bénéficient en moyenne d’environ 30 % des 3 milliards de FCFA octroyés annuellement au titre du crédit de campagne en zone Office du Niger. Le crédit d’investissement (batteuses, magasins) dépasse 90 millions de FCFA. Le crédit aux groupements féminins est passé de 15,70 millions de FCFA en 2006 à 114,25 millions de FCFA en 2008 entièrement remboursés.
- la maîtrise des activités économiques comme le battage qui procure à lui seul des résultats annuels moyens par OPA de plus de 2,5 millions FCFA.

Ces résultats positifs sont atteints grâce à :
- l’engagement des producteurs qui se sont bien appropriés le dispositif de pilotage,
- la qualité des prestations axées sur les besoins réels des producteurs et de leurs organisations,
- la prise en charge partielle des services par les bénéficiaires à travers le paiement de cotisations (31 millions payés en 2010).




Dans la même rubrique








 CA 17 international
 Helvetas
 Institut d’Economie Rurale
 Lux-Development
 Mali Kunafoni
 Office du Niger
 PCDA
Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 1932941